b_250_200_16777215_10_images_temporadas_2018_Decembre_Visuel_Mexico_16122018

 

 

JE VOUS SOUHAITE UNE ANNEE 2019 :

 

 

 

Extraordinaire : dans le courage et la dignité comme fut la carrière taurine de Juan Jose Padilla qui s'acheva le 16 décembre dans la Monumental de Mexico devant les Toros de Boquilla Del Carmen.

 

Héroïque : comme Sébastien Castella à Madrid après un terrible accrochage avec le cinquième toro Juglar de Garcigrande, il ouvre le 30 mai sa cinquième Puerta Grande.

 

Classieuse : comme le prix de la meilleure puya remporté à Saragosse par Gabin Rehabi sur le sixième toro El Pilar (quatre piques) le 8 octobre.

 

Magique : comme Roca Rey, meilleure faena de la feria de Bilbao, au toro Despreciado (sic!) de Victoriano Del Rio le 24 août .

 

Triomphante : comme l'après midi du 7 octobre à Madrid pour Diego Urdiales qui coupe trois oreilles aux Fuente Ymbro.

 

Valeureux : comme Cuba (Puerto de San Lorenzo), Joyero (Conde de Mayalde), Orgullito (Garcigrande) Chaparito et Baratero (Adolfo Martin), Economista de Alcurrucen et bien sur les six Victorino Martin le 16 septembre à Nîmes, Eh Oui !

 

Courageuse : comme les résolutions de Thomas Joubert, Jimenez Fortes, Juan Leal, Paco Ureña, Ruben Pinar et tant d’autres pour revenir après leurs terribles blessures.

 

Créative : comme la résurrection du Galleo del Bù qui était un des quites du grand Jose Gomez Gallito, par Morante de La Puebla à Léon le 25 juin devant un toro Dulce de Matilla.

 

Sensationnelle : comme sera le premier après midi « a los toros », en piste du guerrier vénézuélien Manolo Vanegas.

 

Je nous souhaite une année taurine 2019 con « Pitones, Piernas y Varas », comme les aiment ces impénitents défenseurs de la Fiesta Brava.

 

espla jean louis

 

 

Pace e Salute a tutti

 

Jacques Lanfranchi « El Kallista »

lundi 31 décembre 2018