photo 1

 

DAMAS : les alternatives des toreras dans l'ancien et le nouveau monde

 

Tableau des alternatives féminines :

ALTERNATIVES_FEMININES__1_

 

Pour les cartésiens (terme éminemment français) , dans ce tableau ne figurent pas les toreras à cheval.

L'alternative pour les cavaliers (iéres) est un sujet à caution, quand à sa codification (1)...

L'alternative de Juanita Cruz est quelquefois non admise pour l'histoire et la symbolique ; elle est à jamais la numéro « Una ».

Deux alternatives sont citées , mais indéfinies

Angela Hernandez, (cavalière aussi), le doctorat aurait eu lieu en 1979 au Mexique par le torero aztèque Manolo Martinez.

Les éléments suivants : témoin, plaza, nom du toro et bétail sont inconnus.

  • Rosa Bertha Martinez, Alternative entre 1950 et 1960 à Toluca (Mexique) par Silverio Perez « El Faraon de Texcoco », le parrain la baptisa « Faraonera »,les autres paramètres sont inconnus. Elle toréa au Madison Square Garden de New York.

 

Lors de l'alternative du 70 ième torero français , le fosséen Maxime Solera, une des nombreuses photos exposées dans les arènes d'Arles était celle des « Noyas  barcelonesas » (2).

photo 2

 

Au milieu du 19ième siècle , le journaliste Mariano Armengol « Verduguillo » (3) organise une cuadrilla 100 % féminine.

 

Deux novilleras : Dolorés Pretel « Lolita » et Angela Pages, « Angelita » étaient accompagnées par Julia Carasco, Encarnacion et Maria Simò, Francesca Pages (sœur d'Angela) et Maria Murubeu. Seul homme le puntillero Antonio Vargas « Negrito ».

Les « Noyas barcelonesas » se présentèrent le 12 septembre 1895 à la plaza « El Toero » (Madrid) devant des toros de Baldomero Anguas.

Elles fouleront le sable d'Afrique du Nord (Algérie), du Mexique, de Cuba... plus de cinquante spectacles de type hispano français ou simulacre de mort.

 

Jacques Lanfranchi « El Kallista »

jeudi 15 juillet 2021

  1. tableau existant mixte français dans le dernier ouvrage de l'association des éleveurs français 2017 (page 174)

  2. noyas : petites en catalan

  3. petit bourreau, synonyme de la puntilla.

Remerciement à Enrique Cobo , matador de toros équatorien pour le nom du toro d'alternative de Melina Parra.

 

Le tableau se partage et il se complète à l'envi

diaparama de las Damas