PHOTO 1 FRERES

 

 

FRERES,

 

Tout « aficionado a los toros » qui se respecte connaît les dynasties taurines ibériques, françaises, voire sud- américaines.

Pour les fratries, l'Espagne est bien sur en tête, mais la France la talonne : les Nimeño, les Leal, les Romero.

Ricardo Milian (père) novillero aragonais, exilé dans les Pyrénées Orientales, aura deux fils toreros.

Richard, matador de toros et son cadet de sept ans (1967) né à Prades.

Xavier se présente à 11 ans, à Garons (30), c'est également dans ce département à Beaucaire , qu'il estoquera son premier novillo (Ganaderia Gallon) en public.

Il portera le « traje de luces », pour la première fois, toujours dans le Gard (juillet 1984) au Grau du Roi.

Après plus de 47 novilladas, il se présente en piquée, le 23 juillet 1988 dans un encerrona du Laget ( le sobresaliente était Firmin Gonzales) trois oreilles, une vuelta. Six oreilles seront coupées durant la temporada dans les universités des Ganaduras : Céret, Hagetmau, Saint Sever...

Il arrête le 20 octobre 1991, devant un pupille de Gilbert Ayme à Hagetmau,( seule oreille de l'après midi).

Il débute, alors, une carrière dans la fonction publique territoriale à Perpignan.

Xavier a cotoyé toute la génération des toreros français des années 80 : SF Meca, T Lopes, B.Marsella, Joel Matray, Felipe Martins, Gilbert Marsal,

 

 

Il a quitté le ruedo de la Vie le 5 mars 2020 à 52 ans. Il repose à Cerbère, (Pyrénées Orientales).

PHOTO 2 XAVIER

 

Enviamos nuestro mas sincero pesame a su familia y su hermano Richard.

 

 

Lundi 9 mars 2020

Jacques Lanfranchi « El Kallista »