ph 1

 

GUINNESS BOOK

 

 

Le livre « Guinness book des records » fut créé en 1955 à l'initiative de deux anglais Norris et Ross McWhirter.

C'est l'ouvrage des superlatifs , des exploits, des prouesses humaines et naturelles.

Dans les années 1960, Janine et Bernard Lautier sont établis au Mas Reboul, près de la Draille Marseillaise (Raphèle).

L'eau courante est plus au puits qu'au robinet, et l'électricité n'est pas à tous les étages...

Gardianou chez les frères Loumy ( Mas Laval les Chanoines), Bernard travaillera pour la famille Vallin (Mas Perdu), puis chez François Andrée (Mas de l'Isle).

Il ne rechignera jamais à l'ouvrage, pour planter les barrages (1) disait Bernard dans son sabir franco-provençal « Pitchoun la masse, li tanco, li bras, pas maï ».

Le pelot lui proposera de payer les heures supplémentaires en bétail.

En 1962, la nouvelle manade raphéloise abhorre sa devise : noire, rouge, jaune.

Les origines sont Laurent et Lafont par François André, puis une touche de Fanfonne Guillerme.

Dans les années 1970 : Président, Caballero, Mario ouvrent la draille.

La décade suivante : Cerf, Rabassier, Mozart, Duc, Mylord, Minos sera Tau d'Or.

A l'orée du 21 ième siècle, le flambeau se transmet à Quo Blanco, Valmont, Brutus, Chico, Cardinal et bien sûr «  lou pelot »Mathis, Biou d'Or en 2006 à Nîmes.

Cocardier et Barricadier : Lou Biou de l'Oustau .

 

ph 2mathis allouani

 

NuPH 3 farine

 

Aujourd'hui : Capelan, Galantoun, Sultan, Mithron, Timoko,Couteron ( Tau D'Or, d'Argent, de Bronze) portent haut les couleurs de l'élevage.

Une mention à Atilas, unicornu comme le Gandar (2), qui a gagné la Palme d'Or, le Gland d'Or, et brille partout. On lui souhaite la même trajectoire professionnelle, que celle du pensionnaire de Blatière. C'est le chouchou de Vivette !

Dix championnats de France (dont 2017), et plus de 40 trophées pour la Temporada écoulée. La vitrine des récompenses au Mas, va devenir une véritable caverne d'Ali Baba !

Dans une capelado familiale organisée pour les 50 ans de la Manade au Grau du Roi (Royale intégrale), les premiers à ouvrir le paseo furent Janine et Bernard suivis par Frédéric, Vivette et Magali, précédant la nouvelle génération : Manon , Angélique, Maguelone, Bastien et Mathieu.

L'esprit de famille .

 

 

manadelautier 8 4 2012 grau du roi ph 4

 

Frédéric Lautier déclara en hommage à son père :

«  Nous sommes heureux, que Papa ait pu connaître la récompense et la joie d'un Biou d'Or , avant de partir. Leur travail acharné a payé ».

De l'autre côté du Miroir, Bernard a certainement répondu « Fils, n'oublie jamais : « A travaia e sièuno famiho ».

Il est dommage que le Guinness Book soit une création anglaise (difficile d'être afeciouna Outre Manche), il y a une place indiscutable dans ce livre, pour une famille cravenque et ses pupilles cornus.

Amista a touto esto famiho

 

Vendredi 15 décembre 2017

Jacques Lanfranchi

 

Notes d'Evelyne Lanfranchi Monleau : Il est indéniable que les cocardiers de la race « Lautier » sortent du moule imaginé par Janine et Bernard Lautier, perpétué par leurs enfants. Une vraie création originale et familiale  , une maille à part dans l’histoire de la course camarguaise . Le poil brillant (signe de bonne santé et de bons traitements ), promptitude et vitesse d’exécution, Taureau complet qui anticipe toujours, dont particulièrement intelligent, résistant voire infatigable, mettant dans chaque poursuite ou enfermée, son âme de guerrier , sans se lasser. Un chef d’œuvre de sélection drastique et avisée ! Gramaci.

 

 Notre "provençal" a été vérifié  dans le dictionnaire "lou pichot tresor" de Xavier de Fourvières éditions Aubanel, veuillez nous excuser toutefois de nos maladresses. Acceptons toutes corrections.

  1. faire les barrages : expression pour clôturer les parcs avec piquets, fil de fer et traverses de chemin de fer usitées.

  2. Gandar : taureau de la Manade Blatière, perdant une corne dans un accident ferroviaire à Vauvert, après 11 ans il sera statufié dans le village.

Remerciements à la famille Lautier, pour anecdotes et historique. Une mention spéciale à Angélique (fille de Sandrine et de Frédéric) pour ses précieuses notes écrites.

 

Photo 1 devise de la manade

Photo 2 coup de barrière de Mathis sur Benjamin Villard à Arles , au premier rang Janine, en contre piste Frédéric (photo Valérie Farine)

Photo 3 : Mathis sur Allouani les Saintes Maries (photo droits réservés)

Photo 4 Janine et Bernard Le Grau du Roi droits réservés