castella nimes 17 09 2016

 

Le CONTRE POINT et l' HARMONIE dans l'Art Taurin

 photo Laurent Nagel

 

En musique, le contrepoint possède une connotation technique, il peut désigner un style de musique, mais aussi la manière de le concevoir, de le composer, de le jouer, et garantir son esthétique.

L'harmonie est une superposition d'accords et de mélodies, et peut devenir un standard, elle faillit au XVII ième siècle, détrôner le contrepoint.

L'histoire est un éternel recommencement, au XX ième siècle, le contrepoint peut retrouver ses droits, car l'harmonie, par la tyrannie des accords, devenait fade.

Éternelle dualité, contrepoint harmonie, Ying-Yang, Bien Mal, torista, torerista, torero macho, torero artiste.

En ce samedi 17 septembre 2016 à Nîmes, le maestro Sébastien Castella marie Harmonie et Contrepoint pour jouer sur six instruments différents : BARATERO, CARPINTERO, BARTERO, AVIADOR, MADROÑO, TOMATILLO.

L'aficion avait déjà vécu lors de la San Isidro 2016, quinze naturelles aux pupilles d'Adolfo, avec notamment une série de naturelles templées, dans les tablas à Aviador.

Pour ma part, j'avais pensé improbable de pouvoir jouer cette partition avec ce type de toro. Ah, l'esprit cartésien de l'aficionado français...

Dans l'Histoire de la Tauromachie, le solo avec les Toros d'Adolfo Martin est le premier. Qui plus est la rencontre entre Albaserrada et un des leaders de l'escalafon est très rare.

Le Maestro a parlé de défi, de motivation personnelle, mais également de geste fort pour la Ville de Nîmes, candidate au patrimoine mondial de l'Unesco et son amphithéâtre romain :

«  lieu de peur, de courage, de cœur, et de sincérité depuis des millénaires » (Sébastien Castella).

Solo, Sébastien Castella le fut aussi, lors de sa lettre ouverte en 2015, où il dénonce les exactions des anti taurins, rendant souvent la corrida otage des politiques en Espagne. (En France !?)

Tout ce qui sert la Cause, aujourd'hui est importantissime, les corridas goyesques d'Arles (1) où se mêlent son , lumières, œuvre picturale, sont à considérer comme geste militant.

L'avenir de la Fiesta Brava passe par un type de spectacle événementiel (avec tact et vigilance) , ou promotionnel. L'aficionado doit faire l'effort lui aussi dans ses analyses, d'avoir plusieurs disques durs à sa disposition.

En son temps, les gardiens du temple acceptèrent la protection des chevaux de pique !

Une synthèse (à lire).

« Si par l'Harmonie, le compositeur utilise les accords comme l'artiste utilise l'or pour créer un bijou, pour le Contrepoint les accords apparaissent de manière surnaturelle, comme l'Or de l'alchimiste »  Alain Heim (2).

Une synthèse à écouter : Bird Lament pour Moon Dog (3)

Moondog - Lament I, "Bird's Lament"

 

 

Brindis à Jean Baptiste, Sébastien, Thomas et les autres.

 

Jacques Lanfranchi

«  El Kallista »

mercredi 21 septembre

8MAS

(1) la première corrida goyesque à Arles fut le 12 juin 1932 avec le rejoneador Simoa Da Veiga, toreros Vicente Barrera, Pepe Bienvenida, Jaime Noain, Toros Lamanié de Clairac, empresa Pierre Pouly

 deuxième goyesque :14 avril 1990 , Ortega Cano, Roberto Dominguez, Fernando Lozano Toros El Sierro, décor René Dauby , empresa Hubert Yonnet.

Yonnet

troisième goyesque : 11 avril 1998 Enrique Ponce, El Tato, José Tomas, toros Fernandez Iglesias, décor Mouiren empresa Hubert Yonnet.

(2) qu'est ce que le contrepoint ? Alain Heim octobre 2013

(3) Moon Dog apodo de Louis Thomas Hardin, musicien américain qui a combiné notamment les rythmes du Jazz et le contrepoint.