b_250_200_16777215_10_images_actualites_2013_12_le_rouge_est_mis

 

 

 " LE ROUGE EST MIS ..."

 

Célèbre film de Gilles Grangier (1957) où Jean Gabin, Lino Ventura, et Marcel Bozuffi font « couler le résiné » comme dirait Michel Audiard, plus prosaïquement l'hémoglobine.

Le rouge exprime toujours une ambivalence comme le sang signe de vie ou de mort ou le feu qui réchauffe ou brûle, pour éviter ceux de l'enfer, il est à consommer avec modération.

C'est l'attribut colorimétrique du Dieu de la guerre Mars . Violent et masculin, en Grèce il représente l'innocence et la virginité.

Il se décline entre autres : en grenat, corail, rubis, bordeaux, terre de sienne, vermillon, sang de toro, corinthien,...

Cette dernière appellation nous rappelle l’épître éponyme de l’apôtre Paul devant la société la plus corrompue de l'époque : la ville de Corinthe.

Dans la vie de tous les jours : c'est un signal d'alerte (interdiction d'entrée) de dysfonctionnement (voyant , clignotant) voire d'interdiction (panneaux et feux de circulation)

Chacun connaît malheureusement l'expression : être dans le rouge...

En Tauromachie, le rouge n'échappe pas à la règle. C'est l’élément primordial du 3ième tiers : la muleta.

La SPA Nord américaine imposa une muleta verte pour toréer sur son territoire : couleur de justice et de l'espérance pour le Toro ?

Il est le signe de l'infamie pour l'éleveur, quand le président de course sanctionne par le mouchoir écarlate la mansedumbre d'un toro et son corollaire : la pose des banderilles noires : les veuves de la bravoure.

La garance – plante tinctoriale permettait au début du XXième siècle de colorer les tissus : les bonnets rouges de l'agitation sociale ou les pantalons des soldats représentant l'ordre, toujours la double signification.

« Au delà de Garance » est un livre de Gilles Cattiau (1) consacré à un autre guerrier : Francisco Ruiz Miguel le Maestro de San Fernando.

Les rois portèrent le manteau pourpre, les cardinaux également : symbole de la puissance.

La légion d'honneur associe la rosette à la croix de St Louis représentant le courage.

Deux qualités communes à tous les toreros, certains comme Jaime Ostos, SM El Viti, El Cordobes appréciaient les costumes rouges, symbole de l'action et de l’énergie (2)

Certains la refusent en évoquant un problème technique avec la muleta.

Le grand Joselito fut mortellement blessé à Talavera de la Reina dans un costume grana y oro.

Dans le même traje de luces, de la même teinte les frères Fabrilo Julio Y Francisco perdirent leur vie à deux ans d’intervalle (1897,1899)

 

b_250_200_16777215_10_images_actualites_2013_12_Affiche-Beziers-1983

Cette couleur rappelle à l'aficionado, un cartel inoubliable : les trois costumes rouges : Christian Montcouquiol Nimeño II, Richard Milian, Victor Mendes le 16/08/1983 pour la célèbre Miurada biterroise. Triomphe total pour les maestros, le mayoral et le piquero Mejorcillo. Jean Cau dont la plume fut souvent acerbe, déclare dans le quotidien Midi Libre : « Il est incroyable qu'il nous fut donné d'assister à un tel miracle en 1983... »

C'est également la teinte du maillot de Rugby de l'équipe de Toulon qui fit rougir de plaisir ou de honte (quand les joueurs sont rouillés, c'est à dire rouge passé), ses supporters au fil des matchs.

 

 

b_250_200_16777215_10_images_actualites_2013_12_pere-noel2

Mais le rouge est de mise, associé à l'hermine, sur le manteau de l'homme le plus célèbre du monde en décembre, immortalisé par mon compatriote Tino Rossi...

Feliz Navidad para todos

 

  

 

Jacques Lanfranchi

« El Kallista »

décembre 2013

 

Bibliographie :

- Histoire des arènes de Béziers H Marc UBTF 1985

- Histoire et symbolisme des couleurs J Peyre Blanques 1998

- Revue Toros n°1927-1928 2012

(1) Au delà de Garance Gilles Cattiau 1989

(2) Le premier rayonnement laser fut créé à partir d'un rubis en 1960