photo 1

 

 

Joujou de Noël 

 

 

Durant l'hiver , le 29 janvier 1970, le taureau vedette de la manade Laurent, Loustic rejoint les pâturages célestes. Grand cocardier, mais aussi étalon prolifique, il laissera une belle descendance : Aragon, Brun, Jupiter, Marquis, Joujou, Goya...

 

Daniel Pellegrin a connu les taureaux de la devise Rouge, Verte et Blanche, à l'époque, où on essayait en privé, les futurs cocardiers. Il fera connaissance de « Joujou » à Saint Rémy.

« C'est alors que nous avons commencé une longue période de complicité , d'estime, voire d'amour.. » ( Daniel Pellegrin).

Elle durera 10 ans avec des moments difficiles, des accrochages, des miracles, et des morceaux d'anthologie comme le jour où l'on rallongera le quart d’heure du Duo en piste avec l'accord d'Henri Laurent, de trois minutes, 17 secondes et 3 dixièmes, à Mouriés. Un razet : une cocarde !

 

photo 2 charles farine

Le 5 novembre 1978, Marcel Honorat l'emblématique Président du Club Taurin Fontvieillois, va réunir un « carreau », pour les puristes un coup d'éclat : trois « despedidas » dans la cité des moulins.

Manolo Falomir, le fils adoptif de Fontvieille a 48 ans, Daniel Pellegrin, lui a 33 ans, mais Rami, Goya Vidocq l'ont cruellement blessé , et le petit David son fils vient d'arriver.

Joujou, le taureau des Marquises arrête lui aussi sa carrière.

Charles Aubert,président de course demandera que l'on laisse Pelo et Manolo seuls en piste avec le Bioù.

Daniel enlèvera sa dernière cocarde au pensionnaire de Laurent, toute une symbolique. Il avait été « Crochet d'Argent »dans la cité fontvieilloise en 1974 et 1975. 

 

photo 3 charles farine

 

Henri Laurent remettra à Pelo la dernière devise du cocardier, et quelques années plus tard le frontal .

« Locomotive fulgurante, dont le courage frisait la témérité Daniel s'est retiré, par la Grande Porte, au zénith de sa gloire » (Pierre Sarguet président FFCC, décembre 1978)

 

 

Le 14 décembre dernier, Mr Guy Frustier , maire de Fontvieille et son conseil ont inauguré la « rue Paul Laurent », en présence de la dynastie des Marquises : Henri, Patrick , Paul II ainsi que Mmes Annie et Estelle Laurent.

Moment très émouvant et partagé par de nombreux afeciouna .

Daniel était le seul raseteur présent, d'où la discussion et l'article.

 

photo 4 evelyne lanfranchi

 

Dimanche 21 décembre

Jacques Lanfranchi

« El Kallista »